La Science de l’Univers TOTAL: une nouvelle vision de l’Univers et des choses, un nouveau paradigme

Ce blog vous propose une nouvelle science: la Science de l’Univers TOTAL (télécharger le livre pdf gratuit de 50 pages intitulé: Brève présentation de la Science de l’Univers TOTAL pour tout public).

L'Univers TOTAL, le Nouveau Paradigme

L’Univers TOTAL est par définition l’Ensemble de toutes les choses.
C’est sa définition en langage universel des ensembles,
le langage scientifique de la Science de l’Univers TOTAL.
C’est la bonne définition et la bonne conception de l’Univers.

La Science de l’Univers TOTAL est une nouvelle vision de l’Univers et des choses, un nouveau paradigme (nouvelle base, nouveau modèle) pour la science en particulier et pour le monde en général, car changer la science d’un monde c’est changer ce monde. Pourquoi une nouvelle vision des choses est-elle non seulement nécessaire mais très urgente?

Très simple: la conception actuelle de l’Univers est fausse (le concept d’Univers TOTAL que l’on va découvrir dans ce site et dans les nombreux documents PDF qu’il propose gratuitement est la bonne conception). Les sciences actuelles reposent sur des bases fausses ou très mauvaises, très étroites. Il faut le dire franchement maintenant et ne plus avoir peur de remettre en question les choses établies depuis des siècles et même des millénaires.

Les mauvais paradigmes (les mauvaises bases et les modèles erronés) des sciences actuelles les rendent viscéralement incapables de traiter de nombreuses questions importantes dans le monde comme par exemple la question de Dieu, et par conséquent aussi la question du Diable (les mots « Dieu » et « Diable » se préciseront largement dans ce site et ses documents, qu’on se rassure tout de suite). Que l’on soit croyant ou non, la question de Dieu est importante dans le monde (on ne peut pas nier ce fait) et nécessite maintenant enfin une réponse scientifique et non plus (seulement) religieuse, avec tous les excès que cela implique, comme les événements mondiaux le montrent chaque jour.

On a pensé à tort que Dieu et religion doivent obligatoirement être synonymes, alors qu’on peut tout à fait parler de Dieu ou de la Bible sans la religion, comme le fait le présent site de la Science de l’Univers TOTAL. J’irai jusqu’à oser dire cette chose surprenante: on peut être un visage de Dieu, révéler sa science, sa pensée, ses profonds secrets, etc., sans être religieux, ou en ayant un recul vis-à-vis de toute forme de religion (ce qui est mon cas). A l’inverse, on peut être religieux et le premier croyant à la face du monde, et pourtant incarner tout le contraire de Dieu, être un visage du Diable!

Juste pour dire que Dieu et religion ne sont pas automatiquement synonymes comme on le concevait jusqu’ici (la religion parle de Dieu mais Dieu ne se réduit pas à la religion), et que, contrairement aussi à tout ce qu’on a pensé jusqu’à présent, Dieu et science peuvent être parfaitement synonymes, et ce site en donne largement la preuve. La religion (ou la croyance) est l’enfance de la science, la béquille qui sert à marcher en attendant la connaissance et la compréhension supérieures des choses, ce qu’est la science. Et il est très important de dire aussi que la science jusqu’à présent était très loin d’être mature, elle était elle-même l’enfance de quelque chose qui se révèle maintenant et qui est la Science de l’Univers TOTAL. Les sciences et leurs mauvais paradigmes, axiomes, principes et hypothèses, etc., étaient des béquilles qui servaient à marcher jusqu’à l’arrivée de la Science de l’Univers TOTAL.

Pour le dire autrement, en matière de connaissance de Dieu, de l’Univers et des choses, la religion, c’est l’enfance; la science telle qu’on la faisait jusqu’à présent, c’est l’adolescence; et avec la Science de l’Univers TOTAL, on entre maintenant dans l’âge adulte. Il ne faut pas rejeter ou mépriser l’adolescence ou l’enfance, car c’était des étapes nécessaires dans le développement de l’humanité. La religion (l’enfance donc) et la Bible (pour ne parler que de ce livre religieux de référence) disaient de très grandes vérités de l’Univers (en l’occurrence de l’Univers TOTAL) que la science (l’adolescence donc) était encore trop immature pour découvrir, comprendre, expliquer, démontrer, etc. C’est le cas des vérités sur Dieu, les anges (l’existence d’autres êtres et d’autres mondes donc), le Christ, ses paroles et ses actes, etc. La science immature en est encore à se demander si d’autres vies ou mondes existent (et voilà seulement qu’elle commence à découvrir ces vérités avec par exemple la découverte des exoplanètes), alors que la Bible entre autres a répondu à ces questions depuis des millénaires! C’est donc dire l’immaturité et le retard immense de ces sciences, retard dus à des esprits de Négation qui la maintenaient dans les mauvais paradigmes (comme ce site le démontre aussi en long et en large). Il est maintenant plus qu’urgent d’entrer dans l’âge adulte avec la Science de l’Univers TOTAL!

C’est parce que l’Univers était jusqu’ici mal conçu et mal défini scientifiquement que Dieu était lui aussi indéfinissable scientifiquement. Comme Albert Einstein l’avait bien compris et avant lui Baruch Spinoza, l’Univers (la Nature) et Dieu sont la même notion. Mais seulement, Einstein (l’homme qui refusant les paradigmes probabilistes de la mécanique quantique dit que « Dieu ne joue pas aux dés ») n’a pas conçu et défini l’Univers comme la Science de l’Univers TOTAL le fait aujourd’hui, sinon, il aurait défini aussi Dieu scientifiquement. Sa théorie de la relativité est très loin d’être la panacée (comme on le comprend de plus en plus maintenant), elle repose sur des principes qui nient l’Univers TOTAL, comme par exemple la fameuse prétendue « impossibilité » pour la matière, l’énergie ou l’information de voyager plus vite que la lumière, ou plus généralement l’actuel principe de causalité qui gouverne la physique entière. Je ne parle même pas du sacro-saint principe de non-contradiction (un mauvais principe ou un principe mal formulé, comme je l’explique ici) qui remonte à Aristote et qui gouverne l’ensemble des sciences actuelles.

D’une manière plus générale encore, tout principe qui exprime une impossibilité (comme l’impossibilité de dépasser la vitesse de la lumière pour ce qui est de la relativité d’Einstein, ou l’impossibilité pour un effet de précéder la cause pour ce qui est du principe de causalité actuel en physique) ne fait pas bon ménage avec l’Univers TOTAL. Le fonctionnement avec ces principes (ce que faisait allègrement Einstein comme les autres) équivaut à nier l’Univers TOTAL, le « Dieu » dont Einstein parlait mais sans jamais le définir correctement, comme c’est fait maintenant dans la Science de l’Univers TOTAL.

Autrement dit, la définition scientifique de Dieu est tout simplement l’Univers TOTAL. C’est la raison pour laquelle l’Univers TOTAL est appelé l’Univers-DIEU, pour bien faire comprendre que la notion scientifique d’Univers et la notion jusqu’ici religieuse de Dieu sont une seule et même notion! Les deux notions hier séparées sont maintenant unifiées. Les fondamentalistes religieux (ça, on en parle souvent) qui n’aiment pas que la science se mêle des questions religieuses et les intégristes scientifiques (eh oui, beaucoup de scientifiques sont ni plus ni moins des intégristes, ça on n’en parle presque pas!) qui n’aiment pas entendre parler de Dieu en science sont invités à enterrer la hache de guerre.

Le scientifique et philosophe anglais Francis Bacon (et aussi le scientifique français Louis Pasteur) disait à juste raison: « Un peu de science éloigne de Dieu; beaucoup de science y ramène ». Plus près de nous, le philosophe français André Comte-Sponville a lui aussi raison de dire: « Ceux qui estiment que la question de Dieu ne se pose plus en science n’ont rien compris ». Une tendance moderne qui émerge et à laquelle s’oppose la vieille science (les scientifiques orthodoxes, les scientistes, qui appartiendront bientôt au passé) est la rencontre de la science avec Dieu, une rencontre obligée. Non pas forcément la rencontre avec le Dieu de la religion (ce qui signifierait qu’il faut aller à l’église, au temple ou à la mosquée) mais une rencontre de la science avec simplement l’idée de Dieu, d’un Etre Suprême qui est à l’origine de l’Univers. C’est ce que la Genèse disait depuis fort longtemps, et c’est la classique notion religieuse de Dieu le Créateur de toutes choses. Mais comme expliqué plus haut, la religion est l’enfance de la Science de l’Univers TOTAL, la science telle qu’on la faisait jusqu’ici (le « Un peu de science » selon les termes de Francis Bacon) est l’adolescence de la Science de l’Univers TOTAL; c’est avec celle-ci qu’on entre enfin dans l’âge adulte.

accueil_6
L’Univers TOTAL est l’Ensemble de toutes les choses, U,

l’Ensemble constitué par toutes les choses.
A ce titre, il est l’Oméga, l’Infini.
Et il est aussi l’Elément de toutes les choses,
ce qui veut dire l’Unique élément qui constitue toutes les choses.
A ce titre, il est l’Alpha, U, le Zéro, le « Point« .
L’Alpha génère toutes les choses par simple itération de lui-même: U, UU, UUU, UUUU, …
Ces itérations de l’Alpha sont appelées des générescences.
Toute chose est une générescence.

accueil_8

accueil_7
A l’âge adulte de la science, on ne sépare plus Dieu de l’Univers qu’il crée, mais les deux notions deviennent la même, comme l’ont compris Spinoza et Einstein. Dieu est le Créateur et la Création, pour le dire en termes classiques; le Générateur et le Généré, pour le dire en termes plus techniques. Plus techniquement encore, Dieu est l’Elément, l’Alpha, qui génère tout, et il est l’Ensemble, l’Oméga, qui est généré par l’Alpha. Il est l’Alpha et l’Oméga, l’Elément et l’Ensemble, le Générateur et le Généré.

accueil_14
Autrement dit, à l’âge adulte de la science, on comprend tout simplement que Dieu se crée lui-même (techniquement, l’Univers TOTAL se génère lui-même), et c’est la nouvelle notion scientifique de Générescence et la classique notion de FRACTALE, qui est la nature même de l’Univers TOTAL, l’Univers-DIEU, qui permet de comprendre cela. Autrement dit simplement, Dieu crée toutes choses et en particulier lui-même. Ceci est bien l’attribut et la propriété caractéristique même de l’Etre qui mérite d’être appelé Dieu.

Dans un souci de raccourci, je qualifie souvent la Science de l’Univers TOTAL de « Science de Dieu ». Mais l’expression « Science de Dieu » peut faire penser à tort qu’il s’agit d’une théologie, ou pire, d’une nouvelle religion ou autres, alors que, malgré les apparences, ce n’est pas du tout le cas! L’idée est ancrée dans tous les esprits que dès qu’on parle de Dieu ou de la Bible, il s’agit d’une religion. Les mauvais réflexes acquis depuis longtemps et le conditionnement des esprits est tel qu’on réagit ainsi sans souvent réfléchir pour comprendre le fond des choses, pour faire la part des choses. Que ceci soit clair: par « Science de Dieu » il faut entendre exactement la Science de l’UNIVERS (en l’occurrence l’Univers TOTAL), qui est la définition scientifique de la notion religieuse ou biblique de DIEU. Autrement dit, par « Science de Dieu », il faut entendre la Science de l’Univers-DIEU.

Par « Science de Dieu » (en associant volontairement deux mots souvent jugés incompatibles, Science et Dieu) j’entends d’une part réconcilier les scientifiques (en particulier ceux qui sont athées) avec la notion de Dieu, à l’exemple d’Einstein pour qui Dieu est l’Univers (ou la Nature) et donc chez qui cette réconciliation a eu lieu. Et d’autre part, par la même expression « Science de Dieu » j’entends inviter les religieux et les croyants (surtout fondamentalistes) à faire un progrès, un pas en avant dans leur conception de Dieu. Je les invite chaleureusement à ne plus rester prisonniers de leurs doctrines et de leurs dogmes qui les empêche d’avancer, mais à passer de la notion de « Parole de Dieu » (en parlant de la Bible par exemple, de la Torah, du Coran ou autres) à la notion supérieure de « Science de Dieu ».

Science et Dieu ne sont donc plus séparés, les domaines ne sont plus séparés mais évoluent, convergent, pour devenir un seul domaine. On quitte définitivement l’enfance (la religion), puis l’adolescence (la science telle qu’elle était pratiquée jusqu’à présent) pour commencer à être adulte avec la Science de l’Univers TOTAL. C’est donc la fin de la science classique, car elle s’approprie désormais et traite des notions hier considérées comme seulement religieuses ou spirituelles. On entre alors dans une nouvelle civilisation, une nouvelle dimension où tout repose sur des bases scientifiques, y compris les questions religieuses! Et aussi, c’est la fin de la religion classique en ce sens qu’elle devient une science exacte, c’est l’ère de la spiritualité scientifique.

On sépare actuellement les choses et les domaines, on sépare les sciences entre elles. Les mathématiques et la physique par exemple sont séparées; ces sciences dites « dures » sont séparées de la biologie, de la psychologie, de la sociologie, etc. Et la science dans son ensemble est séparée des autres domaines, comme la séparation avec la religion et la philosophie par exemple. On sépare donc tout, on cloisonne les domaines, alors que l’Univers TOTAL est le TOUT inséparable. Toute science et tout domaine traite un aspect du seul et même Univers TOTAL, donc est une branche d’une seule science fondamentale: la Science de l’Univers TOTAL, la Science du TOUT, la Science unifiée (cette Science est donc la grande Unification) dans laquelle toutes les choses et tous les domaines hier séparés peuvent se réconcilier. Tout devient Un avec l’Univers TOTAL, on n’est plus dans la dualité mais dans l’unité.

Dans ce blog et dans les divers documents PDF , on aura l’occasion de découvrir et de comprendre que la notion d’égalité avec laquelle on fonctionne actuellement est l’identité, une égalité étroite de la forme X = X (dont la forme simplifiée est: 0 = 0), alors que l’Univers TOTAL fonctionne avec une notion d’égalité infiniment plus large, l’équivalence, de la forme X = Y (dont la forme simplifiée est l’équivalence: 0 = 1). J’appelle cette égalité X = Y le XERY. C’est la Loi fondamentale de l’Univers TOTAL, la Loi de l’Equivalence Universelle.

Cette Loi du XERY est l’expression même de l’Unification, de l’Union, de l’Unité et de de l’Unicité qu’est l’Univers TOTAL. On n’est donc plus dans l’actuelle dualité et dans la classique logique binaire, mais on est dans l’unité, la logique l’unaire (on aura l’occasion de bien comprendre cela). Les conflits viennent profondément de l’actuelle dualité avec laquelle on fonctionne et l’on voit l’Univers. Il nous faut rééduquer nos esprits à fonctionner avec le XERY, la logique de l’unité.

J’ai presque exprimé une loi biblique ou religieuse du genre « Avec la Loi du XERY, vous êtes fondamentalement Un avec l’Univers TOTAL, l’Univers-DIEU » (Jean 17: 20-23), donc: « Aimez-vous les uns les autres » (Jean 13: 34, 35), et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22: 36-40). Et pourtant c’est une loi scientifique que je viens d’exprimer: la Loi fondamentale de l’Univers TOTAL. C’est le genre de surprises que l’on aura constamment avec la Science de l’Univers TOTAL. Ici on ne sépare plus les domaines, on ne sépare plus science et Dieu. Quand on peut tout dire et comprendre scientifiquement, on ne pratique plus la religion au sens habituel du terme. Cette conception de Dieu et des choses de Dieu appartient au passé, à l’enfance, et lui succèdent les connaissances scientifiques sur l’Univers TOTAL, l’Univers-DIEU.

Ce point me tient à coeur: trop de choses mauvaises sont faites « au nom de Dieu » dans le monde, c’est le problème de l’extrémisme religieux. Et il est temps que la science s’approprie cette importante question de Dieu sans non plus verser dans le scientisme, qui est le problème aussi de l’extrémisme scientifique, qui n’est pas mieux que l’extrémisme religieux. Intégrisme scientifique qui consiste, « au nom de la science », en la négation de la chose spirituelle, les questions relatives à Dieu, les choses dont la Bible affirme l’existence. Ce point me tient donc à coeur aussi: trop de choses mauvaises sont faites « au nom de la science » et trop de choses fausses sont dites sous le couvert de la science et de la grande notoriété dont elle bénéficie. L’idée n’est que trop répandue dans les esprits que les sciences ont répondu à la question de Dieu par la négative alors qu’en fait elles sont tout simplement incapables d’y répondre à cause de leurs mauvais paradigmes actuels (c’est la Science de l’Univers TOTAL qui répond enfin à la question).

Plus généralement, malgré leurs grands progrès, les sciences actuelles sont incapables de répondre à beaucoup de questions importantes pour les humains: les questions relatives à nos origines (nos vraies origines), les problèmes auxquels nous sommes confrontés, l’avenir du monde. Les humains sont-ils seuls dans l’Univers (nous avons déjà soulevé ce point plus haut)? Existe-t-il d’autres mondes, d’autres univers, d’autres êtres vivants et même des êtres bien supérieurs aux humains? Les êtres dont la Bible parle et appelle les « anges » existent-ils et ont-ils les rapports dont elle parle avec les humains, leur histoire, leur passé, leur présent et leur avenir ? Jésus de Nazareth était-il un être exceptionnel et les « miracles » dont les évangiles parlent sont-ils des réalités? Si oui comment s’expliquent-ils maintenant scientifiquement, sans pour autant leur ôter leur aspect miraculeux? Comment comprendre toutes ces questions au troisième millénaire, à l’ère de l’INFORMATION, du numérique et des nouvelles technologies? Il faut tout simplement une science miraculeuse pour expliquer le miracle (ceux du Christ entre autres), une science extraordinaire pour expliquer les choses extraordinaires et nous permettre de faire des choses extraordinaires demain, juste demain, et même dès aujourd’hui. C’est une telle science qu’est la Science de l’Univers TOTAL.

Beaucoup de ces choses et d’autres, quand on veut admettre la possibilité qu’elles sont des réalités, sont actuellement qualifiées de « paranormales », ce qui pour les esprits modérés veut dire que ces choses sont inexpliquées scientifiquement. Mais pour les esprits radicaux, le mot « paranormal » signifie que les choses qui sont ainsi qualifiées sont inexplicables scientifiquement. Comme le note bien Mario Varvoglis le président de l’IMI (Institut Métapsychique International, qui étudie la parapsychologie et le paranormal), une chose inexpliquée ne l’est que dans l’état actuel de la science, donc cela laisse la possibilité que cela soit un jour expliqué scientifiquement. Tandis qu’une chose inexplicable suppose qu’elle l’est définitivement, pour toujours. Les scientifiques intégristes ferment donc la porte à toute explication future. Et beaucoup vont jusqu’à affirmer que tout ce qui doit être connu en sciences (fondamentales) l’est déjà, le reste n’étant qu’une affaire de détails. Donc tout ce qui est explicable l’est obligatoirement avec les moyens actuels, et tout ce qu’on ne peut pas expliquer avec ces moyens est « paranormal », « non-scientifique » ou « pseudo-scientifique ».

Quelle erreur monumentale et quelle fausse idée! Car les sciences n’ont fait qu’égratigner le champ de la vérité, elles n’ont fait que gratter la surface. Nous ne sommes qu’au début du commencement de la science, les premières secondes de l’enfant dans l’âge de l’adolescence (pour reprendre la comparaison faite plus haut). Tout reste à découvrir et à comprendre scientifiquement, TOUT l’Univers, oui l’Univers TOTAL, reste à découvrir et à comprendre, et ce n’est que maintenant que cette découverte commence! Tout est explicable scientifiquement (qu’on se le tienne pour dit), à condition que les sciences soient fondées sur de bonnes bases, ce qui n’était hélas pas le cas jusqu’ici, mais ce qui est le cas à partir de maintenant (voir le livre pdf gratuit de 430 pages L’Univers TOTAL, l’Alpha et l’Oméga, qui est un exposé complet de la Science de l’Univers TOTAL).

Avec l’Univers TOTAL maintenant, on a l’occasion de découvrir la Réalité TOTALE. C’est dans un autre sens qu’il faut à présent comprendre le mot « paranormal ». Est paranormal (au vrai sens du terme) ce qui est contraire aux lois normales de l’Univers TOTAL, ce qui implique de connaître maintenant ces lois (la plus fondamentale d’entre elles étant la Loi du XERY que nous avons évoquée plus haut). Autrement dit, est paranormal ce qui est hors-la-loi par rapport aux lois de l’Univers TOTAL, ce qui viole ces lois, exactement comme le fait de violer les lois du pays ou le code de la route. Plus techniquement, le paranormal, c’est ce qui est en état de Négation de l’Univers TOTAL, et cette Négation est la définition scientifique de la notion de « Diable », étant donné que l’Univers TOTAL est la définition scientifique de la notion de « Dieu ».

par universtotal